Un Analyse de Le Petit Prince

Academic, Literary Analysis

Dunlap High School

Un Analyse de Le Petit Prince

La renarde dans Le Petit Prince dit : « on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » Qu’est ce que la définition de « l’essentiel », et comment utilise on cette définition ? La définition exacte de « l’essentiel » est vraiment difficile à trouver, mais « l’essentiel » est partout  dans la vie, en attendant pour notre attention. Je peux vous dire que vous a été les moments certains où vous voyez « l’essentiel » ! Ce vrais que le renard dit : « l’essentiel est invisible pour les yeux », mais je dis que vous voyez « l’essentiel » avec votre cœur. Il y a deux caractéristiques importante « d’essentiel », et tous les deux surgissent de notre foi et du fait que tous les hommes vont murir.

La caractéristique plus importante de « l’essentiel » est la signification de la vie. Cette signification est différente pour chaque individu, mais pour tous les mondes, ce peut venir seulement de la foi et des convictions de cet individu. La personne qui peut concevoir « l’essentiel », on peut dit, il aura l’encouragement et la satisfaction de vivre, sans se soucier de la situation. Pour beaucoup, il y a la foi qu’il y a justice final, et on est responsable pour tous les choses qu’on fait. La foi inclus aussi L’Être Final qui est le Monarque Absolu et qui nous jugera au jour de justice final. L’Être Final (ou « Le Dieu » si l’on veut dit) nous récompense, avant et après murir, pour notre actions. Mais la plupart des hommes, Saint-Exupéry dit dans son livre Le Petit Prince, sont « les grandes personnes ». « Les grandes personnes », plus de temps, ignorent « l’essentiel » avec leur foi, et pour ça, ils n’a pas l’encouragement et la satisfaction de vivre pour toute les situations.

L’autre caractéristique de « l’essentiel » est que ce nous rappelle le fait que personne ne vit pas dans la terre toujours. Ce fait on dit des choses très importantes pour voir « l’essentiel ». Comment est-ce que ça ? La plupart des choses qu’on fait dans la terre, on ne les apporte pas quand on murir, non ? Il y a quelque chose qu’on fait, cependant, qui ne disparait pas après murir. Par exemple, les personnes qu’on aime beaucoup et avec qui on passe le temps, ils se rappelleront on toujours, même si l’on mort. Voici un autre exemple : si un personne fonde une organisation, découvrit neveux information, ou partage la connaissance avec les autres, il n’aura pas perdu son énergie et son temps après murir. Finalement, il y a beaucoup des personnes qui croient qu’on apporte quelque choses avec nous quand on mort. Par exemple, ils croient qu’on prendra notre connaissance et nos actions, que L’Être Final utilise pour nous juger. Malheureusement, les grandes personnes, plus de temps, ne voit pas les deux caractéristiques « d’essentiel ».

Par la croyance, « l’essentiel » on aide obtenir les choses qui on veut. Antoine de Saint-Exupéry expliques que les grandes personnes dépense beaucoup temps et énergie pour les choses, pour lequel il n’y a pas la signification finalement. On retourne à la première caractéristique « d’essentiel » : la foi. La personne qui a la foi, il sait ce qu’il doit fait et comme il doit passer sa vie. Cette individuelle peut voir les choses « essentiel » pour satisfaire son croyance. Les personnes avec la foi définitive savent les raisons pour ses actions ; toutes les choses que ces personnes font, ils les font parce que ces choses les aident à atteindre les buts de sa foi. Dans Le Petit Prince, le petit prince veut quitter la terre pour retourne à sa fleur à sa planète, mais Il est piéger dans la terre, et il ne peut pas quitter de là. Il sait qui la seule possibilité pour partir la terre est par murir. Donc, le petit prince organise avec le serpent de sa mort. Il dit : « ma fleur… j’en suis responsable ! Et elle est tellement faible ! Et elle est tellement naïve. Elle a quatre épines de rien du tout pour la protéger contre le monde… » Le petit prince veut mort parce qu’il croit qu’il retournera à sa fleur pour le protéger : il voit « l’essentiel », et il fait les actions nécessaire pour suivre son « essentiel ». Les grandes personnes ne veut pas « essentiel » ; pour ça, ils ne peuvent pas comprendre la raison pour les actions du petit prince ; ils ne peuvent pas « voire » le petit prince retourne après murir avec ses yeux ; en fait, personne ne voit pas le petit prince retourne avec les yeux, mais le petit prince se voit, avec sa cœur, retourne à sa fleur : il voit « l’essentiel ». Comment passent on les temps dans la vie, sans en voyant « l’essentiel » ? « L’essentiel » on guide !

« L’essentiel » on guide en faisant les décisions importante est les décisions ordinaire. Rappel que « l’essentiel » est essentiellement la signification de la vie, qui vient de la foi d’une individuelle. Les grandes personnes, en manquant l’aide de l’essentiel, ne sait pas ce qu’ils doivent faire pour gagner une vie satisfaisante. Saint Exupéry décrive ceci par le buveur dans Le Petit Prince. Le buveur boit l’alcool toujours ; pourquoi ? Il boit « Pour oublier ». Qu’est ce qu’il veut oublier ? «Pour oublier que j’ai honte » dit le buveur. Honte de quoi ? Il a honte parce qu’il boit ! Ce drôle, non ; même, ce très sombre. Bien sûr, le buveur ne voit pas « l’essentiel », avec laquelle il peut être guidé. Sans « l’essentiel », il n’a aucun espoir d’une résolution pour sa vie. Pour ça, il a découragé, et il ne veut pas cherche une solution autre que le boire. Ce petit exemple symbolise beaucoup des grandes personnes qui perdent les espoirs dans la vie.

Tout le monde accepte la deuxième caractéristique de « l’essentiel » : personne n’est immortel. Cependant, les grandes personnes, en général, ignorent ce fait. Quand on ignore qui on doit mourir, on oublie de faire les choses importantes, les choses qui survivent, même après notre mort. On examine, plus haut dans l’analyse de Le Petit Prince, les actions qui on fait pour assurer que ceux qui survivent : on peut fonder une institution scientifique, on peut aider les hommes dans les pays qui besoin de notre attention, ou on simplement peut faire des amis. Saint-Exupéry décrit, dans son livre, une grande personne, le businessman, qui ignore la deuxième caractéristique de « l’essentiel ». Le businessman fait les travails de « la monde » toujours. Il passe les temps par les papiers de records de son possession des étoiles, et il fait ses efforts pour acheter plus des étoiles : Il veut devenir plus riche ! Ses travails et ses efforts n’auront aucune utilité quand le businessman mort. Pourquoi est-ce qu’il essaie de devenir riche ? One ne sait pas, et, en fait, le businessman ne sait pas plus que son désir d’acheter autre étoiles ! Le business man ignore qu’il va mourir, et, en effet, il ne voit pas « l’essentiel » pour lequel qu’il doit dépenser ses énergie et ses efforts. Le businessman représente les grandes personnes qui été aveugle par l’ignorance de « l’essentiel ».

Tous le mondes a une vie, mais la vie de chaque personne est diffèrent. On passe la vie avec la foi. La foi on aide en décidant les actions qu’on doit fait. Avec ses décisions, l’individu définie « l’essential ». La foi origine dans le cœur, mais pour les personnes qui sont aveugle de voir sa foi, ces individus—les grandes personnes—voient strictement avec ses yeux (pas avec son cœur). Ils ne peuvent pas définie « l’essential ». Ces personnes n’a pas le guide pour décider comme ils doivent passer sa vie : ils, malheureusement, font les choses (boire toujours, par exemple) sans signification dans la vie et après murir. Mais « l’essential » leur attende : peut-être un jour, ils le voient.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s